Tehcnque de soudage

Soudage par fil fourré

Le soudage par fil fourré est un procédé de soudage établi de longue date qui permet d’obtenir des soudures fines et durables en peu de temps. On utilise du fil fourré, qui est une alternative au fil massif normal. Il est constitué d’une gaine métallique remplie de poudre.

Les fils fourrés ont diverses propriétés et se caractérisent par le fait que – contrairement aux matériaux de remplissage classiques – des additifs spéciaux tels que des générateurs de gaz, des stabilisateurs d’arc et des additifs d’alliage sont généralement ajoutés.

Des machines spéciales de soudage avec fil fourré conviennent pour le soudage avec fil fourré, mais aussi des machines de soudage sous gaz inerte (MIG/ MAG).

Dans cet article, vous trouverez des informations sur les sujets suivants :

Avantages du processus
Quel fil est nécessaire ?
Un fil fourré ou une machine à souder MIG/MAG sont-ils plus appropriés ?
Tutoriel vidéo Soudage par fil fourré

Avantages du processus :

  • Des soudures fines et durables grâce au remplissage de poudre supplémentaire
  • Pratiquement aucun effet de pulvérisation
  • Réduction du temps de soudage grâce au taux de dépôt élevé
  • Un résultat propre et durable avec une résistance aux fissures et aux pores
  • Insensibilité aux erreurs de rattachement

 

Quel fil est nécessaire ?

Les fils fourrés diffèrent par leurs propriétés et leur composition. On distingue essentiellement les fils auto-protégés, les fils protégés par un gaz et les fils fourrés de poudre métallique.

Le fil fourré auto-protégé contient des générateurs de gaz, des stabilisateurs d’arc et éventuellement des additifs d’alliage. Comme les substances formant des gaz dans le fil fourré protègent contre les effets de l’atmosphère, aucun gaz protecteur supplémentaire n’est nécessaire. Cependant, la cloche à gaz est moins résistante que lorsque des gaz inertes classiques sont utilisés dans le procédé MIG/MAG, de sorte que l’arc est relativement instable. Si vous voulez en savoir plus, c’est ici.

Le soudage avec fil fourré auto-protégé est donc particulièrement adapté aux soudeurs expérimentés et ne doit être utilisé que sur des structures en acier massif ou sur des chantiers. Il n’est pas adapté à la soudure de tôles fines.

 

 

Pour cette procédure, on peut utiliser un équipement de soudage conventionnel ou un équipement de soudage spécial à fil fourré qui n’a pas de connexion au gaz.

 

Le fil fourré blindé

Le fil fourré blindé au gaz contient des stabilisateurs d’arc mais pas de gazogènes. Comme, comme dans le procédé MIG/MAG, un gaz de protection est nécessaire, l’utilisation d’une machine à souder à fil fourré n’est pas possible. L’un des avantages du fil fourré protégé par un gaz est que des scories peuvent se former sur le fil de soudure pour le protéger contre l’oxydation. On obtient ainsi un cordon de soudure de qualité particulièrement élevée.

Dans le cas des fils fourrés blindés au gaz, on fait une autre distinction entre le fil fourrés de base avec une teneur en scories de 10 % et le fil fourrés en rutile.

C’est particulièrement pratique lorsqu’une pièce ne peut pas être tournée car un seul réglage permet de souder dans toutes les positions. Le fil fourré de rutile est présenté dans le tutoriel vidéo.

Le fil de soudure en poudre métallique fonctionne de la même manière que le fil blindé au gaz, mais ne forme pas de scories.

De plus, avec ce fil, aucune machine à souder à fil fourré ne peut être utilisée, car un gaz de protection supplémentaire est nécessaire. Contrairement au rutile et au fil fourré de base, le fil fourré en poudre métallique peut également être soudé en position de perçage. La vitesse de soudage est la plus élevée parmi tous les fils fourrés.

 

Un fil fourré ou une machine à souder MIG/MAG sont-ils plus appropriés ?

Le soudage avec un fil fourré autoprotégé présente l’avantage de ne pas nécessiter de gaz de protection supplémentaire. Il existe des machines à souder à fil fourré spéciales à cet effet.

Ces appareils sont similaires aux unités de soudage MIG/MAG, mais ne permettent pas le raccordement d’un gaz de protection supplémentaire. Ils ne conviennent donc qu’aux soudeurs qui soudent en permanence à l’extérieur dans des conditions défavorables (par exemple, par vent fort), où le fil fourré autoprotégé peut jouer de ses forces. Comme le fil fourré autoprotégé est considérablement plus cher, tous les autres devraient plutôt utiliser un bon outil MIG/MAG.

Les bonnes machines MIG/MAG, comme les soudeuses à fil fourré, ont un contrôle d’intensité de courant et peuvent donc traiter parfaitement n’importe quel fil fourré.

 

Équipement nécessaire

Sécurité industrielle
Ensemble brûleur et tuyau
matériel de soudage
Fil fourré
Gaz, lorsque l’on ne travaille pas avec un fil fourré autoprotégé
Pièce de travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *